Academy

Amorti de la marche
Retour aux autres chapitres

Amorti de la marche

La marche nordique est une activité d'amplitude nécessitant des pas plus grands, qui naturellement génèrent un déséquilibre et un impact lors de chaque pas.

Pour éviter des douleurs ou blessures dues à ces impacts, il est crucial de maîtriser l'amortissement. Deux techniques naturelles aident à cela : le déroulé du pied, en commençant par le talon, suivi d'un flex du genou. Ces mouvements permettent de diluer l'énergie de l'impact.

Une fois cet amorti réalisé, l'étape suivante consiste à redonner de l'impulsion en se propulsant sur la pointe du pied tout en tendant la jambe, créant un mouvement d'amorti-extension rythmé et harmonieux avec les poussées sur le bâton.

Cette technique est non seulement efficace, mais aussi gracieuse.

Lorsque je fais des grands pas je vais forcément introduire un déséquilibre par rapport à la marche normale. La marche normale avec des petits pas, elle est réversible : avant même de poser mon pied je peux revenir, c'est facile, je n'ai pas de déséquilibre. Lorsque je fais des grands pas - je vous rappelle que la marche nordique c'est un sport d'amplitude - je suis naturellement propulsé plus vers l'avant donc je vais faire des grands pas; à partir du moment où je fais un grand pas, j'ai une bascule. C'est naturel : mon centre de masse va dépasser mon point d'équilibre et je pars en avant. Donc ça introduit un impact, et cet impact il va falloir le maîtriser sinon ça peut, à la longue, faire mal. J'ai eu une dame qui est venue faire de la marche nordique il-y-a fort longtemps et qui avait un petit problème de vertèbres soudées et on avait commencé à faire de la marche nordique douce. Et puis, au fur et à mesure des séances, on a mis en place l'amplitude. Et l'amplitude lui a fait mal, dès le début elle m'a dit "aïe, j'ai mal" et je ne comprenais pas pourquoi. Et en fait c'est qu'il n'y avait pas l'amorti, elle ne maîtrisait pas l'amorti. Donc on va le travailler là et ça va faire écho avec ce que tu disais, la marche sportive où ils envoient le pied à plat. Nous, ce n'est pas du tout ça, on va poser le talon d'abord parce que c’est naturel; ce serait compliqué de marcher avec le pied en avant, on pourrait le faire mais enfin ça donnerai un look un peu bizarre ! Là, non, on pose le talon d’abord, ce que certains appellent l’attaque talon. Mais pas du tout, on « attaque » rien du tout, on pose juste la talon, il faut bien le poser le pied. Et dès qu’on va poser le pied, on va le dérouler. D’accord ? Parce que, pour limiter l’impact on va mettre en place deux techniques naturelles pour amortir. C’est, un, le déroulé du pied et deux, le flex du genoux. D’accord ? Don, je déroule mon pied et en même temps je vais donner un petit flex du genoux. Et ça, ça amorti toute l’énergie. C’est à dire que l’impact est complètement dilué par ça. Et là, je n’ai plus d’impact. Et, évidamment, c’est lié complètement à la fin de mon impact et de l’amorti. Je redonne ensuite une impulsion, c’est à dure que je vais me retrouver sur la pointe de mon pied et en même temps je tend ma jambe. Donc au début, je déroule mon pied et je fais un flex, là j’ai amorti; et après je vais me retrouver sur la pointe du pied, donc je fais une extension sur la pointe du pied et en même temps je retend ma jambe. Et donc : amorti, extension, amorti, extension, et ça correspond avec les poussées sur le bâton. C’est extrêmement efficace parce que on a quelque chose qui est très amorti et qui est très énergétique avec de l’impulsion [et très élégant !]. Donc vous allez essayer de le mettre en place !