Academy

Routine pour un geste parfait
Retour aux autres chapitres

Routine pour un geste parfait

L'instructeur nous présente une routine basée sur le "pas de trois", technique en marche nordique où les deux bras poussent simultanément. Il rappelle que le pas de trois est efficace en montée, soulageant le marcheur et offrant une meilleure propulsion.

  1. Planté des bâtons près du pied d'appui avec les bras étendus : cela constitue le "un".
  2. Poursuite avec les pas "deux" et "trois", où les bras finissent étendus vers l'arrière, montrant une poussée efficace.
  3. Après le "trois", le bras droit reste tendu en arrière tandis que le bras gauche se repositionne au milieu de la foulée. Cette position offre une parfaite opposition des ceintures (épaules tournées vers le spectateur, bassin tourné vers les arbres).

Cette position offre une excellente base, avec une belle amplitude et équilibrage, et permet de démarrer le très beau pas alterné de la marche nordique.

Je vais vous montrer une petite routine amusante qui se pratique à partir du pas de trois. Alors, pour mémoire, je vous rappelle que le pas de trois c’est un pas avec une poussée simultanée : les deux bras poussent en même temps, c’est très utilisé en montée, ça soulage beaucoup; je vous le remontre. On plante les bâtons pas très loin du pied d’appui, on a les bras allongés, ça compte pour le « un », et « deux » et « trois ». Et vous remarquez que mes bras se trouvent loin derrière, là je me pousse loin devant et mes bras se retrouvent loin derrière, donc ils ont poussé. Et je peux même avec les omoplates serrer beaucoup et casser une noisette entre mes omoplates. Alors maintenant je vous montre cette petite routine. On démarre tout simplement en pas de trois, belle position, le pied devant, les deux bâtons plantés au niveau du pied, bras allongés. Ca compte pour le un, et le deux puis le trois; vous voyez là, je suis à la fin du pas, j’ai mes bras qui sont en fin de poussée et là j’ai mon pied droit devant, je vais garder mon bras droit à fond derrière et je vais ramener mon bras gauche pour le positionner au milieu de ma foulée. Et là vous voyez, j’ai une position que l’on peut dire de carrément excellente, parfaite, avec les deux bras l’un devant, l’un derrière, bien allongés; vous voyez que mes épaules sont tournées vers vous, le bassin est tourné vers les arbres. Là ça permet d’expérimenter une vraie opposition des ceintures et puis ça permet d’expérimenter une belle position avec de la belle amplitude, voilà. Et ça permet également de démarrer ce que je vais faire maintenant.